Antiquité
Moyen Âge
Période classique
Période contemporaine
-100
2024
-100

Alliance entre le peuple des Rèmes et l’empire romain

-100

Durocortorum, ancêtre de Reims, devient cité fédérée et capitale de la Belgique sous Auguste. La cité connaît alors un développement urbain important qui occasionne la construction d’édifices publics exaltant la puissance et la gloire de Rome.

-52

Vercingétorix se rend face à César à Alésia

-52

0

Début de la Pax Romana

0

La Pax Romana ou Paix romaine qualifie une période de près de deux siècles exempte de conflit majeur entre l’Empire romain et les territoires conquis, à la faveur d’une ère de prospérité et de développements urbains. Les thermes de Cluny (Paris) et la porte de Mars (Reims), sont des témoins de cette période.

64

Grand incendie de Rome

64

L’incendie qui se déclare à Rome déclenche une vague de reconstruction lors de laquelle le béton est massivement utilisé. Ce matériau, amélioré par l’incorporation de cendres volcaniques, est particulièrement résistant.

79

Éruption du Vésuve

79

L’éruption ensevelit des localités situées à proximité du volcan, dont Pompéi et Herculanum. La découverte de ces sites archéologiques, au cours du XVIIIe siècle, participe à renouveler l’image de la civilisation gréco-romaine et alimente la production architecturale, artistique et littéraire.

175 environ

Construction des thermes de Cluny

175 environ

Des bains publics sont construits au nord de Lutèce, et s’inscrivent dans un vaste complexe composé d'édifices administratifs, civils et religieux. Ces thermes restent en fonctionnement jusqu’à la fin du IIIe siècle.

175

Construction de la porte de Mars à Durocotorum

175

Marquant l’entrée nord de la cité qui deviendra l’actuelle Reims, la porte de Mars est l’une des quatre arcades érigées aux points cardinaux de la ville sous domination romaine à laquelle elles permettent l’accès.

313 environ

Liberté de culte pour les chrétiens

313 environ

Promulgué par l’empereur Constantin, l’édit de Milan accorde aux chrétiens la liberté de culte et préfigure le développement du christianisme. Les premières églises sont construites dans les campagnes françaises.

375 environ

Les Huns franchissent la Volga, début des «invasions barbares»

375 environ

458

Interdiction de la démolition des édifices publics à Rome

458

L’empereur Majorien promulgue un loi interdisant la démolition des édifices publics à Rome.

476

Chute de l'Empire romain d'Occident

476

496

Baptême de Clovis

496

Clovis, roi des Francs, se convertit au catholicisme. Il est baptisé à Reims par l’évêque saint Remi, en 496 ou 498 selon les sources. La chapelle funéraire de Saint Remi marque l’emplacement choisi pour l’édification de l’église abbatiale éponyme au XIe siècle.

654

Fondation de l'abbaye de Jumièges

654

L’abbaye bénédictine est fondée par Saint-Philibert. Il est à l’initiative de la construction des premières églises Saint-Pierre et Notre-Dame.

841

Début des raids Vikings en Normandie

841

Des Vikings s’introduisent en Normandie en remontant la Seine. Ils pillent, incendient et détruisent des villes et des monastères. L’abbaye de Jumièges fait partie des sites endommagés lors de ces invasions.

864

Création d’un atelier de fabrication monétaire dans Paris

864

Directement rattaché à la Couronne, ce nouvel atelier de fabrication de la monnaie nationale française vient compléter les huit autres installés en province. Il deviendra la Monnaie de Paris, l’une des plus vieilles entreprises du monde et la plus ancienne institution française toujours en activité.

900 environ

Mise au point du vitrail au plomb en Italie

900 environ

910

Fondation de l’abbaye bénédictine de Cluny

910

L’ordre clunisien, placé sous la protection de Rome, se développe en Europe au cours des XIe et XIIe siècles. Son rayonnement participe à l’épanouissement de l’art roman, d’abord en Bourgogne, puis en Auvergne, en Provence et jusqu’à Rome.

911

Signature du traité de Saint-Clair-sur-Epte

911

Le traité de Saint-Clair-sur-Epte concède au chef Viking Rollon – qui se convertit au christianisme – le futur duché de Normandie.

1000

Construction de la basilique Saint-Remi de Reims

1000

Initialement construit en tant qu’église abbatiale, l’édifice religieux est érigé à l’emplacement de la chapelle funéraire de l’évêque saint Remi qui baptisa Clovis à la fin du Ve siècle.

1050 environ

Développement du château fort en pierre à vocation défensive

1050 environ

1054

Schisme entre les Églises romaine catholique et byzantine orthodoxe

1054

1066

Bataille d’Hastings

1066

Guillaume, duc de Normandie, entreprend de conquérir l’Angleterre: la bataille d’Hastings, dont il sort victorieux, lui permet d’accéder à la couronne et de devenir l’un des monarques les plus puissants d’Europe occidentale.

1067

Consécration de l’église abbatiale Notre-Dame à Jumièges

1067

L’église abbatiale, dont la construction débute vers 1040, est consacrée en présence de Guillaume le Conquérant, de retour en son duché de Normandie après son couronnement à l’abbaye de Westminster en Angleterre.

1075

Réalisation de la broderie de Bayeux

1075

Cet ouvrage, probable commande de l’évêque Odon, relate la conquête de l’Angleterre menée par son frère, Guillaume le Conquérant. La broderie, aussi connue sous le nom de «tapisserie», est conçue pour orner la nef de la cathédrale de Bayeux.

1098

Fondation de l’abbaye de Cîteaux par Robert de Molesme

1098

En réaction à la richesse dont se dotent de nombreux monastères, Robert de Molesme, accompagné de moines bénédictins, fonde une nouvelle abbaye à Cîteaux. À la faveur d’une observance rigoureuse de la règle de saint Benoît, l’ordre cistercien prône l’édification de constructions austères et dépourvues d’ornement, préservant ainsi la vie religieuse de toute distraction.

1100 environ

Construction du château des archevêques à Reims

1100 environ

L’édification de cette architecture castrale défensive amorce l’immersion de la porte de Mars dans le tissu urbain qui se transforme et s'étend: au cours des années 1230, la place-forte des archevêques est agrandie et la porte d’époque romaine est intégrée au château.

1113

Fondation de l’abbaye Saint-Georges à Saint-Martin-de-Boscherville

1113

La fondation de l’abbaye Saint-Georges marque le début de l’édification d’un vaste ensemble qui prend appui sur les vestiges de la chapelle mérovingienne éponyme, et adapte les bâtiments des chanoines, érigés à partir de 1050, pour y accueillir des moines bénédictins. Elle fait partie des abbayes normandes ayant pris leur essor grâce au soutien de Guillaume le Conquérant.

1150 environ

Début de la construction de la cathédrale Saint-Mammès à Langres

1150 environ

L’édification de la cathédrale Saint-Mammès à Langres débute vers 1150. Elle s’est déroulée en deux temps: d’abord la construction du chœur, du déambulatoire et d’une chapelle axiale, ensuite l’achèvement du transept, de la nef et de la façade occidentale. Lors de sa dédicace, en 1196, l’édifice demeure partiellement en chantier.

1180

Construction du château de Châtillon-Coligny

1180

Un premier château est érigé à Châtillon-Coligny, siège d’une châtellenie depuis le milieu du XIe siècle. Le donjon de cet édifice sera préservé au sein du vaste château construit lors de la deuxième moitié du XVIe siècle.

1254

Construction du château de Meauce

1254

Victorieux à l’issue de la 7e croisade, menée par Saint-Louis, Hugues de Meauce décide de faire construire ou reconstruire le château de Meauce. La forteresse défensive connaîtra des remaniements successifs jusqu’au XVIIIe siècle, la transformant progressivement en château de plaisance.

1318

Début de la construction de l’abbatiale gothique Saint-Ouen à Rouen

1318

L’église abbatiale de 1318 est la troisième à être édifiée à l’emplacement de la chapelle funéraire de saint Ouen, évêque de Rouen entre 641 et 648. Le premier édifice est endommagé lors des invasions vikings, il est remplacé par un deuxième édifice, touché par un incendie qui provoque son effondrement partiel.

1334

Condamnation de l’accès par les trois arcades de la porte de Mars

1334

La tolérance d’entrée dans la ville de Reims par les arcades de la porte de Mars, intégrée au château des archevêques à la construction de ce dernier, est abolie, l’accès est condamné. Une nouvelle porte éponyme est construite, et sera démolie au XIXe siècle.

1389

Début de la construction de la tour de l’horloge à Rouen

1389

1437

Début de la construction de l’église Saint-Maclou à Rouen

1437

L’église actuelle est la troisième construite à cet emplacement. Le premier édifice du Xe siècle est détruit par l’incendie qui se déclare à Rouen en 1200. La nef de la deuxième église s’écroule en 1432 : pour accueillir l’ensemble de la paroisse, il est alors décidé de construire un nouvel édifice à partir de 1437, dont la dédicace a lieu après l’achèvement du gros œuvre, en 1521.

1450

Mise au point de l’imprimerie à caractères mobiles en plomb

1450

L’invention de l’imprimerie à caractères mobiles en plomb par Gutenberg permet d’accélérer la production des livres et d’amplifier la diffusion des savoirs qu’ils contiennent auprès d’un public qui se diversifie. L’architecture, parmi d’autres disciplines, tire profit de la reproduction mécanisée du texte et de l’image: les traités d’architecture, désormais illustrés, circulent plus largement. Ils alimentent la pensée de l’époque, qui se tourne progressivement vers le courant humaniste.

1453

Prise de Constantinople, chute de l’Empire romain d’Orient

1453

La prise de Constantinople par les troupes ottomanes est l’un des événements retenus marquant la bascule entre l’ère médiévale et la Renaissance.

1485

Début de la construction de l’hôtel des abbés de Cluny à Paris

1485

Premier hôtel particulier construit à Paris, entre jardin et cour, il adopte un plan en U et s’adosse aux thermes antiques de Cluny. Construit selon la volonté de Jean de Bourbon, et continué par Jacques d’Amboise – tous deux abbés de Cluny – cet édifice est, jusqu’à la fin du XVIe siècle, le lieu de résidence des abbés et d’invités notables.

1486

Redécouverte du traité De Archittetura de Vitruve

1486

La redécouverte de cet ouvrage participe au renouvellement de la conception de l’architecture à la Renaissance, qui devient une discipline intellectuelle, alliant la pratique à la théorie. L’invention de l’imprimerie, mise au point au milieu du XVe siècle, contribue largement à sa diffusion.

1515

Début du règne de François Ier

1515

Le règne de François Ier, qui s’achève à sa mort en 1547, participe à l’avènement du style Renaissance en France, notamment grâce au mécénat d’architectes italiens.

1527

Mise en place du cadran du Gros Horloge de Rouen

1527

Le beffroi qui accueille le Gros Horloge de Rouen est partiellement déconstruit, et son socle est remplacé par une arcade. Le cadran actuel du Gros Horloge est mis en place à la même époque.

1544

Disparition de la porte de Mars

1544

La construction d’ouvrages de défense aux abords du château des archevêques à Reims occasionne l’ensevelissement de la porte de Mars, désormais enclavée dans les remparts et recouverte de terre.

1547 environ

Construction de la chapelle de la Sainte-Croix au sein de Saint-Mammès

1547 environ

Jean d’Amoncourt, chanoine de Langres, fait construire au sein de la cathédrale Saint-Mammès une chapelle placée sous le patronage de la Sainte-Croix. Les travaux se déroulent entre 1547 et 1549. Cette chapelle de style Renaissance s’insère au sein d’un édifice conjuguant les styles roman bourguignon et gothique.

1562

Construction du château de la Petite Heuze

1562

Construit par une famille de parlementaires rouennais, le château de la Petite Heuze est représentatif des « demeures aux champs » normandes construites au XVIe siècle. La charpente, ouvrage exceptionnel, reprend le principe mis au point par l’architecte Philibert de l’Orme.

1563

Construction du château du Pailly

1563

C’est en 1563 que Gaspard de Saulx-Tavannes, proche de François Ier, fait construire au Pailly une nouvelle demeure sur les vestiges d’un château défensif endommagé pendant la guerre de Cent ans.

1576

Jacques Androuet du Cerceau célèbre Les plus excellens bastiments de France

1576

Ce sont trente châteaux médiévaux ou érigés pendant la Renaissance que l’architecte et graveur Jacques Androuet du Cerceau décrit et illustre dans son ouvrage. Parmi eux figure le château de Maulnes, construit dix ans plus tôt, notamment remarquable par son plan pentagonal.

1595

Destruction du château des archevêques à Reims

1595

La démolition de l’édifice, exigée par le roi, génère d’importants gravas qui continuent d’ensevelir la porte de Mars. Paradoxalement, cet événement a peut-être permis la redécouverte de l’une des trois voûtes de l’arche: celle de Romulus et Rémus.

1612

Début de la construction du pavillon d’Antoine de Navarre à Charenton-le-Pont

1612

Cet édifice, acquis par la commune lors de la première moitié du XIXe siècle, accueille dès lors les locaux de la municipalité.

1618

Fondation de la Congrégation de Saint-Maur

1618

La congrégation de Saint-Maur, dont l’essor fut rapide, compte à son apogée plus de 190 monastères, abbayes et prieurés qu’elle initie de réformer. L’arrivée des Mauristes occasionne la transformation et l’aménagement de certains sites pour permettre la cohabitation entre les «anciens» frères et les frères réformés, et pour permettre l’application de la règle bénédictine.

1635

Fondation du Jardin royal des plantes médicinales

1635

Le Jardin royal des plantes médicinales, fondé par un édit royal de Louis XIII, ouvre ses portes au public en 1640. La combinaison des fonctions scientifiques et de plaisance mise en place à cette époque perdure encore aujourd’hui. Le jardin devient le Jardin royal des plantes en 1718. Le Muséum national d’Histoire naturelle, créé par le décret du 11 décembre 1794, s’installera de manière pérenne au sein de nouvelles galeries érigées à partir des années 1830.

1640 environ

Début de la construction du château de Maisons

1640 environ

Le château de Maisons est construit par l’architecte François Mansart pour le président du Parlement de Paris, René de Longueil.

1643

Intronisation de Louis XIV, le Roi Soleil

1643

1659

Installation d’une congrégation mauriste au sein de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville

1659

Tout comme l’abbaye de Jumièges, l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville fut mise entre les mains d’une congrégation de moines mauristes, qui occupa l’abbaye jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Son installation génère de nombreux changements au sein de l’abbaye: la cohabitation entre les communautés mauristes et bénédictines entraîne une nouvelle répartition des bâtiments conventuels, instaurant des limites claires entre les moines réformés et les «anciens». Les jardins, tels que nous les connaissons aujourd’hui, sont mis en œuvre au début de l’occupation mauriste, en 1672.

1662

Création du collège des Quatre Nations

1662

Louis le Vau est chargé de la construction du Collège des Quatre Nations qui se déroule de 1662 à 1688. Le bâtiment accueille l’Institut de France à partir de 1805.

1666

Début de la construction du logis abbatial de l’abbaye de Jumièges

1666

Le nouveau logis abbatial est érigé en remplacement de l’ancien logis médiéval, laissé à l’abandon. L’édifice, de style classique, est le lieu de résidence des abbés de Jumièges jusqu’à la Révolution: le logis abbatial est alors vendu comme Bien national.

1670 environ

Construction de l’Hôtel de Lully à Paris

1670 environ

En 1670, le compositeur et violoniste Jean-Baptiste Lully fait construire un hôtel particulier à Paris par l’architecte Daniel Gittard, élève de Louis le Vau.

1700 environ

Début de la construction de l’Hôtel de Castries à Paris

1700 environ

À l’initiative du financier Duffour de Nogent, la construction de l’Hôtel de Castries débute lors des premières années du XVIIIe siècle.

1719 environ

Début de la reconstruction du château de Lunéville

1719 environ

Demeure des ducs de Lorraine dès le XIIIe siècle, le château de Lunéville actuel est le résultat de travaux de reconstruction initiés par Léopold Ier au début du XVIIIe siècle qui choisit Germain Boffrand comme Premier architecte.

1722

Début de la construction de l’hôtel de Matignon à Paris

1722

L’hôtel, achevé en 1725, est l'œuvre de l’architecte Jean Courtonne, réalisée sur commande de Charles-Louis de Montmorency-Luxembourg, prince de Tingry.

1722

Début de la construction du Palais Bourbon à Paris

1722

La construction du Palais Bourbon – demeure aristocratique – débute sous la supervision de l’architecte Giardini. Pierre Cailleteau, Jean Aubert et Jacques Gabriel prendront la suite des travaux qui s’achèveront en 1728.

1738

Premières fouilles à Herculanum

1738

Les fouilles menées à Herculanum, puis à Pompéi à partir de 1748, permettent d’approfondir les connaissances jusque-là fragmentaires sur la civilisation gréco-romaine. Cette vision renouvelée de l’art antique contribue à l’épanouissement du néo-classicisme lors de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

1744

Buffon entreprend son Histoire naturelle

1744

C’est alors qu’il occupe le rôle d’intendant du Jardin des Plantes médicinales, à partir de 1739 et jusqu’à sa mort en 1788, que Buffon entreprend ce projet de publication scientifique, l’un des plus importants du siècle des Lumières. En parallèle, il développe la portée scientifique du Jardin des Plantes médicinales: il double la superficie du jardin, augmente les collections du cabinet d’Histoire naturelle et initie la construction d’une nouvelle serre et d’un amphithéâtre avant sa mort.

1754 environ

Début des travaux de construction de l’église Sainte-Madeleine à Rouen

1754 environ

Dédicacé en 1781, l’édifice acquiert le statut d’église paroissiale dès 1790.

1760

Début de la révolution industrielle

1760

Passage du système manufacturier à l'usine mécanisée, augmentation de la croissance et de la productivité, mécanisation, exode rural et urbanisation, développement des transports et des télécommunications, émergence d'une classe bourgeoise et d'une classe ouvrière, syndicalisme, socialisme, pollution.

1768 environ

Début de la construction de l’Hôtel de la Monnaie à Paris

1768 environ

Sur les plans de l’architecte Jacques-Denis Antoine, un nouvel édifice est érigé à l’emplacement de l’Hôtel de Conti. L’Hôtel de la Monnaie accueille les ateliers de la manufacture de monnayage, ainsi que l’ensemble des parties administratives afférent à la production et distribution des monnaies.

1769

Premiers brevets de James Watt pour la machine à vapeur

1769

1770 environ

Réunification du Palais Bourbon et de l’Hôtel de Lassay

1770 environ

Après la mort de la duchesse de Bourbon qui habite le palais jusqu’en 1743, la demeure devient la propriété successivement de Louis XV (1756) et du huitième prince de Condé et petit-fils de la duchesse (1764). Ce dernier procède, quelques années plus tard, à la réunification du palais et de l’Hôtel de Lassay et à l’achat de terrains aux alentours.

1775

Le château de Maulnes est utilisé comme verrerie

1775

Peu occupé et délaissé après la mort du duc d’Uzès en 1573 et de Louise de Clermont en 1596 – bâtisseurs et premiers propriétaires de l’édifice – le château de Maulnes accueille dans ses communs une verrerie, en usage jusqu’en 1844. Cette activité impacte fortement la nature environnante: l’utilisation du bois pour alimenter le four dépeuple la forêt avoisinante.

1785 environ

Hubert Robert peint Le tonnelier du Palais des Thermes de Julien

1785 environ

Les thermes de Cluny ou de Julien ont abrité différentes fonctions au cours de l’histoire: le peintre représente ici l’atelier de tonnellerie qui aurait été installé au sein du frigidarium.

1789

Révolution française

1789

La Révolution française entraîne la mise à disposition des biens du clergé, du domaine de la couronne et des manufactures royales. Nombre de ces édifices fait l’objet d’une reconversion pour y accueillir les bureaux d’administrations françaises.

1790 environ

Réquisition du Palais Bourbon par l’État

1790 environ

Peu après sa réquisition par l’État, la Convention décrète, en 1795, que le Palais Bourbon sera affecté au Conseil des Cinq cents. La première salle des séances est inaugurée en 1798.

1792

Début de la Première République française

1792

La Révolution française entraîne l’abolition de la royauté par les députés. La première république est en place jusqu’au coup d'État de Napoléon Ier, qui instaure, en 1804, le premier empire.

1792

Création du bagne en Guyane

1792

Une loi du 26 août 1792 acte la création de bagnes en Guyane française pour y déporter les condamnés aux travaux forcés qui purgent alors leur peine dans des bagnes portuaires métropolitains.

Dans la continuité du projet initié avec le Jardin des Plantes médicinales créé en 1626, le Muséum national d’Histoire naturelle est né. L’établissement, qui acquiert une entité juridique propre au sortir de la Révolution, clarifie ses missions: instruire le public, participer activement à la recherche scientifique et constituer des collections.

1794

L’abbé Grégoire rédige son rapport sur le vandalisme

1794

Le Rapport sur les destructions opérées par le Vandalisme, et sur les moyens de le réprimer de l’abbé Grégoire dresse l’état des lieux des destructions opérées lors de la période révolutionnaire et plaide en faveur de la conservation des antiquités, des vestiges archéologiques et des œuvres considérées comme «anti révolutionnaires».

1802

Première charpente en fonte de France

1802

Détruite par un incendie, la charpente en bois de la Halle aux blés à Paris est remplacée par une des premières structures en fonte, qui déplait beaucoup à Victor Hugo mais qui préfigure l'avènement des structures métal-verre du XIXe siècle.

1804

Instauration du Premier Empire

1804

1805

Installation de l’Institut de France dans ses locaux actuels

1805

L’institut de France, jusqu’alors installé au Louvre, prend place dans l’ancien collège des Quatre-Nations

1818

Invention du ciment par Louis Vicat

1818

Louis Vicat invente le ciment artificiel et, préférant être utile à être riche, ne brevète pas son invention ouvrant ainsi le champ des possible de la construction. L’État français, magnanime, lui accordera une rente pour le service rendu.

1832

Installation d’Alexandre de Sommerard dans l’hôtel de Cluny

1832

Au cours du XIXe siècle, l’hôtel de Cluny est découpé et y sont logés plusieurs locataires. Alexandre du Sommerard, amateur d’art et collectionneur, s’installe dans un appartement, avec sa collection, en 1832.

1833

Début de la construction de la Galerie de Minéralogie

1833

Premier bâtiment de France construit à des fins muséales, la galerie de minéralogie ouvre ses portes au public en 1841. Elle abrite à l’origine la bibliothèque du Muséum national d'Histoire naturelle et les collections de botanique, en plus des collections de minéralogie et de géologie.

1833

Projet de «Musée historique formé par la réunion du palais des thermes et de l’hôtel de Cluny»

1833

L’historien, archéologue et écrivain Albert Renoir expose, au Salon de 1833, un projet de musée historique installé dans deux monuments représentant deux grandes périodes de l’histoire de l’architecture.

1834

Nomination de Prosper Mérimée en tant qu’inspecteur général des monuments historiques

1834

En tant qu’inspecteur général des monuments historiques, Prosper Mérimée est chargé de la sauvegarde du patrimoine bâti français. Il est notamment à l’initiative des premiers relevés de la porte de Mars à Reims.

1837

Création de la Commission des monuments historiques

1837

1840

Publication de la première liste relative aux «monuments classés» français

1840

Une liste de 1082 monuments dont la sauvegarde a été jugée digne d’intérêt par la Commission des monuments historiques est publiée, parmi laquelle figure l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville. Cette même liste sera augmentée en 1846, 1848 et 1849.

1842

Naissance du musée de Cluny

1842

Suite à la mort d’Alexandre du Sommerard, l’État fait l’acquisition des thermes, de l’hôtel de Cluny et de sa collection. Cet événement préfigure l’ouverture du musée le 17 mars 1844, dont la direction est confiée à Edmond du Sommerard, fils du collectionneur.

1851

Commande par la commission des Monuments historiques de la Mission héliographique

1851

Par l’intermédiaire de la commission des Monuments Historiques, l’État charge cinq photographes de documenter des édifices d’importance architecturale et historique selon une liste établie par Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments historiques depuis 1837. Cent soixante-quinze édifices, de toutes les époques, sont photographiés sur l’ensemble du territoire français. Cette première commande publique de photographie en France aboutit à lever des fonds pour la sauvegarde des édifices particulièrement menacés.

1857

Constitution du «territoire pénitentiaire du Maroni»

1857

Saint-Laurent du Maroni devient le siège de l’administration pénitentiaire guyanaise. Le bagne est officiellement inauguré en février 1858, sous Louis Napoléon Bonaparte.

1858

Début des travaux initiés par le baron Haussmann

1858

La nomination du baron Haussmann en tant que préfet de la Seine en 1853 marque le début de travaux de modernisation de Paris: des avenues sont prolongées et élargies, créant ainsi de nouvelles perspectives. Ainsi, le musée de Cluny bénéficie d’une meilleure visibilité.

1859

Début de la construction du Familistère de Guise

1859

À l’initiative de Jean-Baptiste-André Godin, une cité ouvrière conçue pour accueillir 2000 habitants est construite entre 1859 et 1883 aux abords de son usine à Guise.

1869

Construction du pavillon des reptiles au sein de la Ménagerie du Jardin des plantes

1869

1869

Début de la construction d’un hôtel particulier pour Édouard Jacquemart à Paris

1869

Conçu par l’architecte Henri Parent, son neveu Jules Reboul et le sculpteur-décorateur Eugène-Pierre Lefebvre, l’hôtel particulier, situé aux 158 et 158 bis boulevard Haussmann à Paris, accueille, à partir de 1872, la collection d’œuvres d’art d’Édouard André, qui sera enrichie avec le concours de sa femme, Nélie Jacquemart.

1879 environ

Développement de l'éclairage électrique

1879 environ

Thomas Edison est le premier réussir à produire industriellement des ampoules à incandescence, qui vont rapidement remplacer l'éclairage au gaz.

1880

Création de la ville de Saint-Laurent-du-Maroni

1880

En vue de loger les gardiens du centre carcéral et les anciens détenus, Saint-Laurent-du-Maroni devient officiellement une commune, toutefois placée sous l’autorité d’un gouverneur proposé par le directeur de l’administration pénitentiaire.

1889

Paris accueille la dixième Exposition universelle

1889

La Tour Eiffel est inaugurée à l’occasion de l’exposition universelle de 1889, qui se déroule à Paris, et célèbre les avancées techniques et scientifiques réalisées depuis la Révolution française, dont le centenaire est commémoré la même année. Pour cet événement majeur, les architectes Ferdinand Dutert et Charles Léon Stephen Sauvestre font construire la galerie des Machines – un édifice de fer et de verre – aujourd’hui détruit.

1898

Inauguration de la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée

1898

1905

Séparation de l’Église et de l’État

1905

1906 environ

Construction de l’hôpital André Bouron à Saint-Laurent du Maroni

1906 environ

L’hôpital construit sur la commune entre 1906 et 1912 est scindé en deux bâtiments: l’un réservé aux personnes condamnées aux travaux forcés, l’autre aux populations libres.

1912

Legs de la collection de Nélie Jacquemart et Édouard André à l’Institut de France

1912

À sa mort en 1912, Nélie Jacquemart lègue à l’Institut de France la collection qu’elle continue d’enrichir après la mort de son mari Édouard André, en 1894. L’institution a la charge d’ouvrir l’hôtel particulier au public: le musée Jacquemart-André est né l’année suivante.

1918

Destruction partielle de la basilique Saint-Remi de Reims

1918

Lors de la Première Guerre mondiale, l’édifice est endommagé par une bombe incendiaire. Les voûtes du chœur et du transept, ainsi que le mur sud de la nef, sont exposés aux intempéries et s’écroulent progressivement.

1919

Acquisition du château de Clères par l’ornithologue Jean Delacour

1919

Soucieux de créer un zoo dans lequel les animaux évoluent en liberté, Jean Delacour achète le château de Clères et y crée un parc zoologique.

1924

Construction de la maison-atelier de Jean Lurçat

1924

Jean Lurçat, peintre, céramiste et sculpteur français, fait construire par son frère, l’architecte André Lurçat, une maison située au 4 villa Seurat à Paris.

1935

Installation des services administratifs de la présidence du Conseil à l’hôtel de Matignon

1935

En 1934, l’État devient propriétaire de l’hôtel de Matignon. L’année suivante, Pierre-Étienne Flandin devient le premier président du conseil à y résider.

1944

Implantation du premier studio de la BBC en France

1944

C’est la tour carrée du château de Creully qui accueille, pendant la Seconde Guerre mondiale en 1944, le studio de la BBC.

1946

Fermeture définitive du bagne

1946

L’hôpital André Bouron, dont la fonction était de soigner les condamnés aux travaux forcés ainsi que la population livre de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni devient désormais un hôpital civil.

1950

Début de la construction de l’imprimerie Mame

1950

Le bâtiment qui accueille l’imprimerie Mame jusqu’en 1970 est édifié à Tours entre 1950 et 1953. Il est conçu d’après les plans de l’architecte Bernard Zehrfuss qui collabore étroitement avec Jean Prouvé.

1956

Début de la construction de la maison Mam Lam Fouck

1956

De type «Urubu», la maison Mam Lam Fouck est construite entre 1956 et 1960 parmi une trentaine d’autres à Cayenne, dans le cadre d’un programme favorisant la construction de logements individuels pour accueillir les personnes immigrées en Guyane.

1977

Découverte de vingt-et-une têtes sculptées de la façade occidentale de Notre-Dame de Paris

1977

Les 21 têtes redécouvertes intègrent le dépôt lapidaire du musée de Cluny. Faisant partie d’un groupe sculpté monumental représentant 28 rois de Judas, elles furent déposées et détruites lors de la Révolution Française, puis redécouvertes lors de travaux réalisés dans la cour d’un édifice du 9e arrondissement de Paris.

1995

Début d’une campagne de fouilles archéologiques au château du Guildo

1995

Pendant près de 20 ans, les fouilles archéologiques réalisées par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) permettent d’acquérir une meilleure connaissance du château du Guildo: le site, que l’on pensait construit au XVe siècle, aurait été bâti à partir du XIe siècle et au cours des quatre siècles suivants.

1998

Restitution du pavillon des vents de l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville

1998

Disparu au début du XXe siècle, le pavillon des vents n’est connu que par les gravures anciennes. Sous la direction de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, Dominique Moufle, ACMH, poursuit son projet de restitution des jardins avec la reconstruction du pavillon des vents.

2024

Nous travaillons à préserver nos repères historiques bâtis

2024