Église Sainte-Madeleine, Rouen

Au XVIIIe siècle, la ville de Rouen délocalise son Hôtel-Dieu au sein de deux hôpitaux – Saint-Louis et Saint-Roch – situés à l’extérieur de la ville. Le réaménagement de ces deux bâtiments occasionne la construction d’une nouvelle chapelle, sous le vocable de sainte Madeleine, qui sera érigée en église paroissiale en 1790. La construction de la chapelle débute en 1754. Elle est interrompue par l’effondrement des fondations, implantées sur d’anciens marécages. L’architecte rouennais Jean-Baptiste Le Brument, secondé par Jean-Jacques Lequeux, reprend et achève les travaux en 1767. Un clocheton en ossature bois recouvert d’ardoise parachève l’édifice en 1812.

Période classiqueClassé au titre des Monuments historiques

Plus d’informations: pop.culture.gouv.fr

Façade occidentale et flanc Nord de l'église de la Madeleine, circa 1900

Photo: Carte postale ancienne

Elévation et coupe de l'église de la Madeleine par Jean-Jacques Lequeu, 1775

Photo: gallica.bnf.fr / Bibliothèque Nationale de France

L’église de la Madeleine de Rouen a été construite au sein de l’Hôtel-Dieu de la ville entre 1767 et 1781 par les architectes Jean-Baptiste Le Brument et Jean-Jacques Lequeu. Elle est un remarquable exemple d’architecture néo-classique française non modifiée depuis sa construction.
Ses couvertures en ardoise et en particulier son dôme n’avaient pas connu de restauration depuis les années 1920 et nécessitait donc une intervention pour la préservation de l’édifice. Cette restauration dans le respect des dispositions d’origine a notamment permis de mettre au jour et de restaurer l’exceptionnelle charpente du dôme, inaccessible entre couverture et coupole, véritable chef d’œuvre de la période classique.

Diagnostic, étude et chantier

2020 – 2022

Coût des travaux902 000

Maîtrise d’ouvrageVille de Rouen

MandataireEugène

Maîtrise d’œuvreCabinet Philippe Machefer