Hôtel de ville de Charenton-le-Pont, Charenton-le-Pont

L’édifice qui accueille l’hôtel de ville et le tribunal de Charenton est érigé à la fin du XIXe siècle en intégrant un important hôtel marquant l’entrée du vieux bourg. Ce bâtiment antérieur, construit au début du XVIIe siècle, a lui-même remplacé la « maison du Cadran », dont la première mention date de 1584. L’hôtel, construit entre cour et jardin, est contemporain des grands chantiers entrepris par Henri IV – l’hôpital Saint Louis, la Place Royale (actuelle place des Vosges), tous deux situés à Paris – et s’inspire pour partie des dispositions de cette dernière.
Acquis par la Ville de Charenton en 1838, le « Pavillon », aile centrale de l’ancien hôtel, est le seul élément de la demeure du XVIIe siècle qui est conservé et sera classé au titre des Monuments Historiques en 1862. Dans les années 1880, les agrandissements attenants au Pavillon préservent les dispositions classiques et beaux décors intérieurs de ce dernier et mettent en place de nouveaux espaces caractéristiques des équipements publics du début de la IIIe République.

Période contemporaineInscrit au titre des Monuments Historiques

Le projet de restauration et de mise aux normes veille à respecter les caractéristiques propres aux édifices bâtis à deux époques distinctes : le pavillon dit « Antoine de Navarre », construit durant le premier quart du XVIIe siècle, et l’aile de mairie attenante, érigée à la fin des années 1880. La restauration des couvertures et des façades prévoit de conserver cet ensemble selon ses dispositions de 1888, tandis que les aménagements intérieurs sont attentifs à proposer des espaces adaptés aux besoins actuels des services administratifs.

Étude et chantier

2012 – 2016

Coût des travaux1 000 000

Maîtrise d’ouvrageVille de Charenton-le-Pont

MandataireCharlotte Hubert pour h2o architectes

Maîtrise d’œuvreCabinet Philippe Votruba, GT2i, Unanime

Chantier en cours à l'Hôtel de Ville de Charenton-le-Pont, 2016

Photo: h2o architectes

Détail de la façade Sud de l'Hôtel de Ville de Charenton-le-Pont, 2017

Photo: Stéphane Chalmeau